SAS La SAS, société par actions simplifiées ou SASU, société par actions simplifiées unipersonnelle lorsque elle ne comprend qu'un seul associé est une société commerciale au même titre que la SA ou SARL.

L'un des avantages de la SAS est la grande souplesse laissée aux associés qui bénéficient d'une liberté élargie, notamment en séparant la notion de pouvoir du capital.
La SAS, a été pendant longtemps la forme juridique réservée aux grosses PME et grands groupes. Mais cela a bien changé, puisque maintenant la SAS est très prisée par les sociétés en création et les start-up qui veulent se développer rapidement dans un cadre juridique favorable.

 Le capital de la société est déterminé par les associés, sans contraintes et est composé d'apports en nature ou numéraires. Les apports en industrie ne rentrent pas en compte dans le capital social. Le capital d'une SAS peut être variable et doit être libéré de 50% à la création et le solde dans les 5 ans. Le responsable prend la dénomination de président.

 Comme pour la SARL, la SAS ne peut comporter que 2 associés minimum (1 en cas de SASU) à contrario de la SA qui impose 7 actionnaires. La constitution en est donc plus souple. Le statut du dirigeant de la SAS est lié au régime général des salariés et non des travailleurs non salariés pour la SARL. Cet avantage est à prendre en compte lors du choix du statut juridique.

 Elle relève de l'impôt sur les sociétés (IS) et TVA. En option, le chef d'entreprise peut choisir l'imposition sur le revenu (IR) selon certaines conditions.

 Les conditions de création d'une SAS sont les mêmes que pour une société commerciale, en remplissant tous les documents à destination du greffe de tribunal de commerce et en publiant les annonces légales obligatoires. La publication peut s'effectuer en ligne via le formulaire de rédaction pour une constitution de SAS.

 Souplesse, régime fiscal aménagé, la SAS est plus qu'une alternative.